Billette, Jean-Claude

BILLETTE, Jean-Claude

1936 - 2019

À la Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB, après avoir subi pendant de longues années les affres d’une maladie qui porte le nom d’un neurologue allemand Dr. Alois Alzheimer, Jean-Claude est décédé dans mes bras le 5 avril dernier.

Il laisse dans le deuil, son épouse Louise Chénard domiciliée à L’Isle-Verte depuis 21 ans, son frère Richard et son épouse Barbara de Vancouver.

Ses filles nées d’un premier mariage : Louise et Linda Billette et leurs enfants : Éric, Samuel, Alex et Isabelle.

Les membres d’un deuxième mariage : Louise Serge et Linda Ravary et leurs enfants : Mathieu, Alexandre et Simon, ses cousins et cousines Billette et McCready.

Selon ses volontés il n’y aura pas d’exposition ni de funérailles. Cependant une « rencontre » est prévue ultérieurement.

Un don à la Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB, 44, rue de Chauffailles, Rivière-du-Loup (Québec) G5R 4E1 serait grandement apprécié

Le personnel de la Coopérative funéraire des Eaux vives offre à la famille ses plus sincères condoléances et la remercie pour sa confiance.

La direction des funérailles a été confiée à la Coopérative funéraire des Eaux vives, 48, rue Témiscouata, Rivière-du-Loup.

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot. Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.

Votre message sera publié ci-dessous.

3 messages reçus

LOUISE CHENARD

Bien que les fleurs se fanent, meurent et disparaissent, leurs précieux parfums demeurent toujours. Tout comme ces fleurs éclatantes, ceux que nous aimons ne meurent jamais ; ils demeurent avec nous à jamais, empreints dans nos souvenirs précieux. gemma Lagace trois-pistoles

gemma lagace , le 19 avril 2019

Louise Chenard

Mes sincères sympathies à toi Louise, à son frère Richard et à tous les proches de Jean-Claude. Monique Beaulieu

Monique Beaulieu , le 30 avril 2019

Louise Chénard

Sincères condoléances mon amie
Je suis près de toi par la pensée. Bon courage!

Claire Beaulieu , le 2 mai 2019

Partagez cet avis